Faire son « bilan positif » ou comment voir la verre à moitié plein

Chaque fin d’année scolaire, chaque fin d’année civile, je ne peux m’empêcher de faire un petit bilan mental des 12 mois qui se sont écoulés. Et ce ne sont pas toujours (que) les bonnes choses qui me reviennent spontanément.

Mais aussi les « je n’ai pas avancé sur tel sujet », « j’ai reculé sur tel autre », « il s’est passé tel désagrément ». Evidemment, c’est sur ces derniers que je bloque le plus.

Je suis pourtant de nature optimiste ! Mais c’est très humain de ruminer sur ce qui ne va pas, non ?

Alors j’ai décidé de faire des « bilans positifs ».

Faire son "bilan positif"

Cela n’a rien d’une méthode officielle, c’est juste une méthode sortie de mon petit cerveau pour m’aider à relativiser et positiver. L’idée, c’est de lister toutes les petites et grandes belles choses qui vous sont arrivées l’année précédente en occultant volontairement le négatif (même si bien sûr, il n’est pas question de l’oublier). Une liste de bonheurs et de réussites. Méthode Coué. Verre à moitié plein plutôt qu’à moitié vide.

J’ai fait mon 1er bilan positif début juillet sur mon blog (ici) et je me suis rendue compte, en additionnant mes petits bonheurs, que j’en avais BIEN PLUS que de petits malheurs.

Du coup, j’ai eu envie de partager avec vous mon bilan positif 2017 et de vous encourager à faire le vôtre. Vous verrez, c’est simple, rapide et très efficace !

MON BILAN POSITIF 2017

  • J’ai pris des cours d’espagnol et j’ai même eu un diplôme (équivalence niveau « 1er flocon » mais quand même ;))
  • J’ai fait un stage de méditation, j’ai repris un peu le yoga.
  • J’ai fait un peu plus attention à mon alimentation – pas grand chose, mais quand même 20% d’amélioration, disons.
  • J’ai marché en moyenne 6 500 pas par jour. Ca fait 1 heure. C’est déjà pas mal, non ?
  • J’ai continué à être écofriendly. Je ne suis pas 100% bio ou décroissante mais je fais attention, je progresse. Je consomme beaucoup plus de lavera, par exemple. 🙂
  • J’ai bien profité de mes proches.
  • J’ai réussi à partir SEULE (!!) 3 jours à Honfleur pour m’aérer l’esprit à un moment où le « burn out » me guettait. Et ça a fonctionné, la pression est retombée.
  • Je n’ai pas tout à fait réussi à moins travailler mais je me suis organisée pour que l’année prochaine ma vie professionnelle soit beaucoup plus sereine. Le pire est derrière moi.
  • Je suis sortie de ma zone de confort en travaillant avec des clients étrangers ne parlant pas un mot de français.
  • Je suis devenue tata (♥).
  • .. et je ne suis pas encore prête à vous le dire, mais il s’est passé autre chose de merveilleux.

Cette année 2017 a été parfois difficile mais je n’en garderai que le meilleur !

Sophie

Sophie, biologiste cosmétologue de formation, est une jeune consultante freelance parisienne. Elle habite dans un quartier un peu bohème qui lui ressemble et est une consommatrice soucieuse de l’environnement, elle partage ses expériences et ses conseils sur son blog (dé)maquillages depuis 7 ans.

Laisser un commentaire